OBSERVATOIRE CONGOLAIS DES DROITS DE L'HOMME

Powered by FIDH Keep your eyes open

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 24 mai 2017

La police congolaise entrave la rencontre citoyenne organisée par L’OCDH et le Mouvement Ras-le-bol.

Brazzaville le 24 mai 2017. Dans le but d’informer les citoyens congolais sur les questions des droits humains et d’éveiller les consciences sur les enjeux inhérents à la défense de ces droits, l’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) et le Mouvement citoyen Ras-le-bol avaient prévu organiser le samedi 20 Mai 2017, une rencontre citoyenne sous le thème « Comprendre les droits de l’Homme et les revendiquer ».

Lire la suite...

vendredi 19 mai 2017

Déclaration de Tournons la Page – Congo après la convocation du corps électoral pour les élections législatives 2017

Nous, organisations de la société civile congolaise, membres de la coalition Tournons la Page-Congo, réunies en Assemblée Générale le 14 mai 2017 à Pointe Noire, publions la déclaration suivante en conclusion de nos travaux.

Alors que le corps électoral vient d’être convoqué pour des élections législatives et locales le 16 juillet 2017, Tournons la Page – Congo s’interroge sur l’opportunité de ce scrutin, pour lequel aucune nouvelle garantie de transparence n’a été apportée depuis la tenue des élections présidentielles.

Lire la suite...

mercredi 17 mai 2017

Rectification concernant l'utilisation de la signature de l'OCDH dans un article publié par le collectif #Sassoufit.

Suite à une publication le 10 mai 2017, par le collectif #sassoufit où le nom du Directeur exécutif de l'OCDH a été cité comme signataire, nous venons par la présente note, faire une mise au point sur cette publication.)

Lire la suite...

mardi 9 mai 2017

Exploitation des ressources naturelles dans la Sangha : Atteintes à l’environnement, violations des droits des communautés et mépris de la législation

Le projet « Verdir le respect des droits de l’Homme dans le Bassin du Congo» a permis de mettre en place un réseau informel des défenseurs de l’environnement et des droits humains au Congo. Plusieurs organisations, membres de ce réseau, sont bien implantées à l’intérieur du pays et constituent des relais d’information importants. Des alertes sur la dégradation inquiétante de l’environnement et sur des atteintes aux droits existentiels des communautés dans le cadre de l’exploitation de l’or dans le district de Souanké, département de la Sangha nous sont parvenues et, les informations recueillies ont commandité une mission de terrain, objet de la présente note d’information. La mission a été conduite du 12 au 20 mars 2017 et a ciblé principalement les localités de Cabosse, Bemagod, Elogo 1 et Elogo 2, situées dans la sous-préfecture de Souanké. Les termes de référence de la mission ont défini les objectifs ci-après :  Documenter les cas de violation des droits des communautés ;  Documenter les allégations sur la dégradation de l’environnement ;  Proposer des actions concrètes en fonctions des situations identifiées.

La présente note d’information vise à interpeller les décideurs sur la nécessité de développer et/ou de consolider des approches qui tiennent comptent du respect des droits procéduraux et substantiels des communautés dans le cadre des activités des entreprises en zones forestières. Les communautés locales et autochtones sont ne bénéficient pas de l’assistance de leurs autorités étatiques.

Lire la suite...

vendredi 14 avril 2017

La répression à huit clos se poursuit au Pool et dans le reste du pays

(Brazzaville, Paris - 12 avril 2017) Un an après les premiers bombardements dans la zone du Pool au sud de la capitale Brazzaville, le département considéré comme rebelle demeure fermé à tout observateur extérieur et les autorités congolaises ainsi que des groupes armés non identifiés s’y livreraient à des violations massives des droits humains : bombardement de civils, éviction forcée des populations, arrestations arbitraires et actes de torture et traitements inhumains. La FIDH et l’OCDH, qui publient ce jour une note sur la grave détérioration de la situation des droits humains au Congo-Brazzaville, sont également préoccupées par la vague d’arrestations et de détentions arbitraires qui a précédé et suivi l’élection présidentielle de mars 2016 et qui se solde par un nombre record de détenus politiques.

Lire la suite...

vendredi 24 mars 2017

Lancement d’un nouveau projet sur les droits des populations autochtones en République du Congo (Réf. EIDR/2016/381/959)

Brazzaville le 23 mars 2017. L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) et la Délégation de l’Union européenne (DUE) à Brazzaville procèdent ce 24 mars 2017, au lancement officiel du projet intitulé « Promouvoir les droits des peuples autochtones à travers le renforcement du mouvement autochtone au Congo et l’institutionnalisation de la représentativité des autochtones ».

Lire la suite...

mardi 28 février 2017

République du Congo : Une gouvernance par la terreur et le mépris des droits humains

(Rapport annuel en fichier PDF à retrouver en bas de page)

L’OCDH publie aujourd’hui son rapport de l’année 2016 sur la situation des droits de l’Homme dans le pays. Ce rapport se présente en deux grandes parties. Il traite d’atteintes aux droits humains en lien avec la situation politique. Mais la dégradation de la situation des droits humains en République du Congo n’est pas forcément liée au contexte politique. Le mode gouvernance prônée par le régime au pouvoir n’est pas favorable à un quelconque progrès en matière des droits humains. Le Gouvernement doit revoir son mode de gouvernance.

Lire la suite...

vendredi 17 février 2017

Signature d’une convention de partenariat entre l’OCDH et trois Cabinets d’avocats avec l’appui de l’Union Européenne.

Brazzaville, le 16 février 2017. L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) et la Délégation de l’Union européenne à Brazzaville se félicitent de la signature d'une Convention de partenariat entre un regroupement national d’avocats pro bono et l’OCDH pour le soutien et l’accompagnement judiciaire des défenseurs de l’environnement et des communautés locales et autochtones en République du Congo. Sous les termes de cet accord, les avocats soutiendront – à titregracieux – les défenseurs de l’environnement et des communautés en cas de violations ou de menaces de violations de leurs droits sur l’ensemble du territoire national congolais.

Lire la suite...

mardi 20 décembre 2016

Congo-Brazzaville : La Cour Suprême lève les immunités d’un commissaire de police dans une affaire de torture.

Brazzaville, le 28 novembre 2016. L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) exprime sa grande satisfaction suite à la décision de la Cour Suprême de la République du Congo de lever les immunités dont bénéficiait le commissaire de police de Poto-Poto 2 ; lesquelles immunités handicapaient l’action du juge d’instruction.

Lire la suite...

mardi 13 décembre 2016

Lancement officiel du Site Internet de l’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH)

Brazzaville le 10 décembre 2016 : l’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) procède ce jour, au lancement officiel de son site internet : http://ocdh-brazza.org/

Lire la suite...

vendredi 9 décembre 2016

Déclaration publique sur la journée du 10 décembre : NOS DROITS SONT EN DANGER

Brazzaville, le 09 décembre 2016. A l’occasion de la célébration de la journée internationale des droits de l’Homme, l’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) saisit cette occasion pour interpeller tous les acteurs et en premier, les autorités congolaises sur la sérieuse menace qui pèse sur les droits humains au Congo-Brazzaville.

Lire la suite...

mardi 29 novembre 2016

Congo-Brazzaville : La torture interdite et pratiquée à grande échelle…

Brazzaville, le 28 novembre 2016. L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) exprime sa profonde indignation et condamne fermement les actes de torture infligés à M. MAYANGUI Jugal, sergent en service à l’intendance militaire.

Lire la suite...

mercredi 17 août 2016

NOTE DE SITUATION : Massacre au quartier Raffinerie à Pointe-Noire : l’impunité garantie aux auteurs

L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) a effectué une mission de recherche à Pointe-Noire suite au massacre perpétré par des policiers le 21 juillet 2016 au quartier Raffinerie, en périphérie de la ville de Pointe-Noire.

Les autorités congolaises doivent traduire en justice ces agents de la force publique abusant de la puissance publique dont ils détiennent les attributs et les moyens.

Lire la suite...

lundi 25 juillet 2016

Communiqué de presse

Brazzaville-Lyon le 22 juillet 2016. L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH), et Agir Ensemble pour les Droits de l’Homme (AEDH) expriment leurs profondes inquiétudes et préoccupations face à la violence perpétrée par les forces de l’ordre. Nos organisations ont recensé entre juin et juillet 2016 à Brazzaville, un cas de disparition forcée et un cas de torture ayant entrainé le décès de la victime.

Lire la suite...

jeudi 26 mai 2016

Droit de réponse suite à l’article « L’Observatoire congolais des droits de l’homme hostile aux médias nationaux ».

Suite à l’article « L’Observatoire congolais des droits de l’homme hostile aux médias nationaux » paru dans votre journal, Les Dépêches de Brazzaville dans le n°2611 du mercredi 18 mai 2016, nous sommes tenus de faire usage du droit de réponse. En réalité, c’est par courtoisie pour les congolais qui ont besoin et droit à une information juste que nous avons exprimé le besoin de répondre à votre article que nous récusons fermement.

Lire la suite...

vendredi 20 mai 2016

Exécution d’un enfant de 15 ans à Madingou-Gare par le brigadier-chef, Mba Ferdinand.

Brazzaville le 10 mai 2016. L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) condamne fermement l’exécution sommaire le 26 avril 2016 à Madingou-gare, du jeune homme Nguembo Olombi Mignon par le brigadier-chef, Mba Ferdinand. L’OCDH exige que justice soit rendue et que ce policier ne bénéficie une fois de plus d’aucune impunité.

Lire la suite...

vendredi 22 avril 2016

La mission d’information de la police congolaise ne peut pas remplacer la mise en place d’une commission d’enquête internationale

Brazzaville le 22 avril 2016. L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) informe l’opinion nationale et internationale que la police congolaise réalise ce jour, 22 avril 2016, une tournée aérienne dans le département du Pool, accompagnée de certains acteurs de la société civile et journalistes

Lire la suite...

vendredi 8 avril 2016

Torturé au commissariat de police d’Owando, une personne gardée à vue décède au Centre Hospitalier et Universitaire de Brazzaville.

Brazzaville-Lyon, le 8 avril 2016. L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) et son partenaire, Agir Ensemble pour les Droits de l’Homme (AEDH), expriment leur profonde indignation suite à la mort le 10 mars 2016 de M. NIOKO NGAMBOU Olgane, des suites d’actes de torture subis en garde à vue. Les deux organisations appellent les autorités congolaises à faire toute la lumière sur ce crime et à traduire en justice le ou les auteur(s).

Lire la suite...

jeudi 31 mars 2016

République du Congo : Il faut mettre un terme à la Vague croissante d'arrestations d’opposants suite aux élections présidentielles

Les autorités de la République du Congo doivent libérer sans condition les opposants politiques détenus pour avoir critiqué pacifiquement le déroulement des élections présidentielles récentes, mettre fin aux arrestations et détentions arbitraires et prévenir toute répression des manifestations pacifiques, ont déclaré aujourd'hui, Amnesty International, l’Observatoire Congolais des Droits de l'Homme (OCDH), l’Association pour les Droits de l'Homme et l'Univers Carcéral (ADHUC), et la Rencontre pour la Paix et les Droits de l'Homme (RPDH).

Lire la suite...

mercredi 30 mars 2016

COMMUNIQUE CONJOINT

Brazzaville-Lyon, le 29 mars 2016. L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) et son partenaire, Agir Ensemble pour les Droits de l’Homme (AEDH), expriment leur profonde indignation suite à la mort en détention de M. Michel Nganda Manenga dans des circonstances non élucidées à la maison d’arrêt de Ouesso, dans le département de la Sangha.

Lire la suite...

- page 1 de 6