OBSERVATOIRE CONGOLAIS DES DROITS DE L'HOMME

Powered by FIDH Keep your eyes open

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 29 novembre 2016

Congo-Brazzaville : La torture interdite et pratiquée à grande échelle…

Brazzaville, le 28 novembre 2016. L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) exprime sa profonde indignation et condamne fermement les actes de torture infligés à M. MAYANGUI Jugal, sergent en service à l’intendance militaire.

Lire la suite...

Congo-Brazzaville : La Cour Suprême lève les immunités d’un commissaire de police soupçonné d’être impliqué dans des actes de torture.

Brazzaville, le 28 novembre 2016. L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) exprime sa grande satisfaction suite à la décision de la Cour Suprême de la République du Congo de lever les immunités dont bénéficiait le commissaire de police de Poto-Poto 2, lesquelles immunités lui mettaient à l’abri des poursuites judiciaires.

Lire la suite...

mercredi 17 août 2016

NOTE DE SITUATION : Massacre au quartier Raffinerie à Pointe-Noire : l’impunité garantie aux auteurs

L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) a effectué une mission de recherche à Pointe-Noire suite au massacre perpétré par des policiers le 21 juillet 2016 au quartier Raffinerie, en périphérie de la ville de Pointe-Noire.

Les autorités congolaises doivent traduire en justice ces agents de la force publique abusant de la puissance publique dont ils détiennent les attributs et les moyens.

Lire la suite...

lundi 25 juillet 2016

Communiqué de presse

Brazzaville-Lyon le 22 juillet 2016. L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH), et Agir Ensemble pour les Droits de l’Homme (AEDH) expriment leurs profondes inquiétudes et préoccupations face à la violence perpétrée par les forces de l’ordre. Nos organisations ont recensé entre juin et juillet 2016 à Brazzaville, un cas de disparition forcée et un cas de torture ayant entrainé le décès de la victime.

Lire la suite...

jeudi 26 mai 2016

Droit de réponse suite à l’article « L’Observatoire congolais des droits de l’homme hostile aux médias nationaux ».

Suite à l’article « L’Observatoire congolais des droits de l’homme hostile aux médias nationaux » paru dans votre journal, Les Dépêches de Brazzaville dans le n°2611 du mercredi 18 mai 2016, nous sommes tenus de faire usage du droit de réponse. En réalité, c’est par courtoisie pour les congolais qui ont besoin et droit à une information juste que nous avons exprimé le besoin de répondre à votre article que nous récusons fermement.

Lire la suite...

vendredi 20 mai 2016

Exécution d’un enfant de 15 ans à Madingou-Gare par le brigadier-chef, Mba Ferdinand.

Brazzaville le 10 mai 2016. L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) condamne fermement l’exécution sommaire le 26 avril 2016 à Madingou-gare, du jeune homme Nguembo Olombi Mignon par le brigadier-chef, Mba Ferdinand. L’OCDH exige que justice soit rendue et que ce policier ne bénéficie une fois de plus d’aucune impunité.

Lire la suite...

vendredi 22 avril 2016

La mission d’information de la police congolaise ne peut pas remplacer la mise en place d’une commission d’enquête internationale

Brazzaville le 22 avril 2016. L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) informe l’opinion nationale et internationale que la police congolaise réalise ce jour, 22 avril 2016, une tournée aérienne dans le département du Pool, accompagnée de certains acteurs de la société civile et journalistes

Lire la suite...

vendredi 8 avril 2016

Torturé au commissariat de police d’Owando, une personne gardée à vue décède au Centre Hospitalier et Universitaire de Brazzaville.

Brazzaville-Lyon, le 8 avril 2016. L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) et son partenaire, Agir Ensemble pour les Droits de l’Homme (AEDH), expriment leur profonde indignation suite à la mort le 10 mars 2016 de M. NIOKO NGAMBOU Olgane, des suites d’actes de torture subis en garde à vue. Les deux organisations appellent les autorités congolaises à faire toute la lumière sur ce crime et à traduire en justice le ou les auteur(s).

Lire la suite...

jeudi 31 mars 2016

République du Congo : Il faut mettre un terme à la Vague croissante d'arrestations d’opposants suite aux élections présidentielles

Les autorités de la République du Congo doivent libérer sans condition les opposants politiques détenus pour avoir critiqué pacifiquement le déroulement des élections présidentielles récentes, mettre fin aux arrestations et détentions arbitraires et prévenir toute répression des manifestations pacifiques, ont déclaré aujourd'hui, Amnesty International, l’Observatoire Congolais des Droits de l'Homme (OCDH), l’Association pour les Droits de l'Homme et l'Univers Carcéral (ADHUC), et la Rencontre pour la Paix et les Droits de l'Homme (RPDH).

Lire la suite...

mercredi 30 mars 2016

COMMUNIQUE CONJOINT

Brazzaville-Lyon, le 29 mars 2016. L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) et son partenaire, Agir Ensemble pour les Droits de l’Homme (AEDH), expriment leur profonde indignation suite à la mort en détention de M. Michel Nganda Manenga dans des circonstances non élucidées à la maison d’arrêt de Ouesso, dans le département de la Sangha.

Lire la suite...

mercredi 16 mars 2016

Torture au Congo Brazzaville : Un policier condamné à 5 ans d’emprisonnement ferme, un verdict qui en appelle d’autres.

Brazzaville le 15 mars 2016. L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) exprime partiellement sa satisfaction suite la condamnation de M. Dany MAYALA, policier en service au commissariat de police du quartier Diata, à 5 ans d’emprisonnement ferme pour délit de « coups et blessures volontaires » par la 6ème chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Brazzaville. Le chef d’inculpation retenu « coups et blessures volontaires »en lieu et place de la torture interpelle sur l’urgence d’une définition et la répression du crime de torture n droit congolais.

Lire la suite...

mardi 1 mars 2016

PUBLICATION DU RAPPORT ANNUEL SUR LA SITUATION DES DROITS HUMAINS EN REPUBLIQUE DU CONGO " les droits de l'homme en souffrance au Congo"

Cher(e)s tous,

Brazzaville, le 1er mars 2016. L'Observatoire congolais des droits de l'homme (OCDH) publie son rapport annuel intitulé "Les droits de l'homme en souffrance" qui souligne une dégradation de la situation des droits humains au Congo. Ce rapport dresse un état des lieux sur les violations qui se sont déroulées dans le cadre du contexte électoral (référendum) et les violations qui ne sont pas liées à cette question. La situation des droits humains se dégrade. Les autorités doivent choisir entre laisser perdurer l'impunité, l'Etat d'anarchisme et afficher la volonté politique de rendre une justice impartiale afin de faire lumière sur des exactions commises et de répondre aux attentes de justice des victimes.

Veuillez trouver la Version PDF de ce Rapport en bas de cette page.

mardi 16 février 2016

DOCUMENT DE CONTRIBUTION POUR LA DÉFINITION ET LA PRÉVENTION DE LA TORTURE DANS LES CODES PÉNAL ET DE PROCÉDURES PÉNALE EN RÉPUBLIQUE DU CONGO PAR L'OCDH

Il est mis en place en République du Congo un comité de révision du code pénal et de procédure pénale. A cet effet, l'Observatoire congolais des droits de l'homme (OCDH) a eu a travaillé dans le même sens en apportant sa contribution pour que tant soit peu, les pratiques anciennes, sur la torture et les détentions arbitraires cessent à jamais.

Ce document a été réalisé dans la cadre du projet "MANDAT (Mobiliser et animer les efforts de la société civile dans la lutte contre la détention arbitraire et la torture en République du Congo)" financé par l'union européenne (UE). Son contenu relève de la seule responsabilité de l'OCDH, il ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant la position de l'union européenne.

Lire la suite...

mercredi 10 février 2016

L’opposant Serge Matsoulé, arbitrairement détenu à la DGST doit être libéré…

Brazzaville, le 10 février 2016. L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) appelle les autorités congolaises à « libérer immédiatement et sans condition l’opposant politique Serge Matsoulé, arbitrairement détenu dans les geôles de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST ») à Brazzaville et, condamne tous les actes d’intimidations à l’encontre des opposants.

Lire la suite...

samedi 6 février 2016

Commentaires sur la nouvelle loi électorale n°1-2016 du 23 janvier 2016

Commentaires sur la nouvelle loi électorale n°1-2016 du 23 janvier 2016 modifiant et complétant certaines dispositions des lois n°5-2007 du 25 mai 2007, n°9-2012 du 23 mai 2012 et n°40-2014 du 1er septembre 2014 modifiant et complétant certaines dispositions de la loi électorale.

Lire la suite...

mercredi 21 octobre 2015

À quatre jours du référendum constitutionnel, la répression s’abat sur les opposants

(Brazzaville, Paris) La FIDH, l’OCDH et les organisations membres de la coalition #MonVoteDoitCompter condamnent la répression brutale des manifestations qui ont lieu depuis hier, 20 octobre 2015, et qui se poursuivent ce 21 octobre, pour protester contre le référendum constitutionnel prévu dimanche prochain.

Lire la suite...

lundi 19 octobre 2015

REPUBLIQUE DU CONGO : L’urgence de stopper l’escalade vers la violence

Brazzaville le 16 octobre 2015. L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH), inquiet de la dégradation de la situation politique en République du Congo, appelle le Président de la République, Denis Sassous Nguesso, à renoncer avec son référendum et d’engager rapidement un dialogue sincère avec l’ensemble des forces vives de la nation afin de stopper l’escalade vers la violence.

Lire la suite...

jeudi 20 août 2015

La journée internationale des peuples autochtones : une occasion de discrimination et d’humiliation des autochtones en République du Congo

La République du Congo connait deux évènements politiques majeurs de commémoration des droits des populations autochtones. Il s’agit du Forum international des peuples autochtones de l’Afrique centrale (FIPAC) et la journée internationale des peuples autochtones (JIPA). Deux évènements majeurs qui sont sensés être des occasions au cours desquelles les vrais problèmes qui touchent les autochtones devraient faire l’objet de discussion sérieuses assorties des engagements fermes pour les décideurs politiques, ils sont devenus une occasion festive et d’humiliation des autochtones en République du Congo. Malgré les multiples plaintes enregistrées, qu’il s’agisse du FIPAC ou de la JIPA, on note aucune amélioration dans le traitement réservé aux populations autochtones.

Lire la suite...

lundi 15 juin 2015

Congo-Brazzaville : le Gouvernement doit libérer les prisonniers politiques

Brazzaville, le 15 juin 2015. L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) est très préoccupé par la situation de 13 prisonniers politiques, tous membres du parti politique le Cercle des Démocrates et Républicains du Congo (CDRC) et, dénonce le refus par le Gouvernement congolais d’obtempérer aux recommandations du Groupe de travail des Nations unies sur la détention arbitraire.

Lire la suite...

mercredi 20 mai 2015

2 ans après une série d’assassinats à des « fins rituelles » dans la ville de Ouesso : la Cour criminelle est incapable d’organiser le procès faute de moyens

Brazzaville, le 20 mai 2015. L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) qui suit de près la situation des assassinats à des fins de rites mystiques organisés par les autorités politico-administratives de la ville de Ouesso entre fin 2012 et début 2013, interpelle le Gouvernement congolais sur la nécessité de prendre toutes les mesures nécessaires permettant à la Cour criminelle de Ouesso d’organiser dans les plus brefs délais un procès juste et équitable.

Lire la suite...

- page 1 de 6