OBSERVATOIRE CONGOLAIS DES DROITS DE L'HOMME

Powered by FIDH Keep your eyes open

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 10 avril 2014

ALERTE ! La justice toujours inaccessible aux victimes de la torture en République du Congo.

Brazzaville, le 9 avril 2014. L’Observatoire congolais des droits de l’Homme (OCDH), exprime sa vive préoccupation face à l’abandon par les autorités administratives et judiciaires des dossiers de personnes victimes d’actes de torture, d’exécutions sommaires, de traitements cruels, inhumains et dégradants. En effet, plusieurs dossiers relatifs à ces violations des droits humains restent négligés au niveau des cours et tribunaux congolais avec pour conséquences l’impunité des auteurs de ces crimes ainsi qu’un sentiment d’injustice pour les victimes. Les promesses faites par certains hauts responsables du pays pour faire la lumière sur ces dossiers n’ont jamais été traduites dans les faits.

Lire la suite...

samedi 8 février 2014

République du Congo : tortures, persécutions politiques et attaques contre les libertés syndicales

La FIDH et l’Observatoire congolais des droits de l’Homme (OCDH) expriment leurs vives inquiétudes et préoccupations face à la détérioration de la situation des droits humains et des libertés fondamentales en République du Congo, notamment la persistance de la pratique de la torture, la persécution des acteurs politiques et l’instrumentalisation de la justice pour faire taire toute voix contestataires. Dans cette note, nos organisations ont recensé des cas de tortures et de mauvais traitements visant des acteurs politiques (1) ;et reviennent sur deux affaires qui défraient actuellement la chronique : les actes de tortures, d’arrestations illégales et arbitraires des personnes soupçonnées de collaboration ou de connivence avec le colonel Marcel Ntsourou (2) ; et les actes de harcèlement dont sont victimes les leaders syndicaux enseignants par le Gouvernement congolais pour casser leur mouvement de grève (3).

Lire la suite...

samedi 7 décembre 2013

Congo Brazzaville : Répression des libertés et impunité des violations des droits humains.

La République du Congo jouit d’une situation sociopolitique relativement stable qui devrait être un gage de respect des droits humains. Malheureusement, cette stabilité ne profite pas au respect de la dignité de la personne humaine et des libertés fondamentales. Traditionnellement, l’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) publie chaque année son rapport sur la situation générale des droits humains en République du Congo. C’est pour lui une occasion d’évaluer les politiques mises en œuvre et l’évolution du respect de la dignité humaine...

Lire la suite...

jeudi 7 novembre 2013

Nomination du nouveau Directeur exécutif de l'OCDH

COMMUNIQUE DE PRESSE

L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) informe ses partenaires nationaux et internationaux que son Conseil d’administration réuni en session ordinaire le 05 octobre 2013, sous la présidence de son président Parfait Moukoko, a nommé M. Trésor Chardon Nzila Kendet au poste de Directeur Exécutif en remplacement de M. Roch Euloge Nzobo, nommé Conseiller Technique autant que M. Jean Gabriel Mavanga Bakala.

L’OCDH remercie tous ses partenaires pour leur soutien et leur coopération en faveur des droits humains au Congo.

                                                       Fait à Brazzaville, le 11 Octobre 2013

Alain Dieudonné Oyandzi Secrétaire du Conseil d’administration

vendredi 9 août 2013

Un autochtone tué par les policiers à Sibiti, les présumés auteurs libres de tout mouvement.

Brazzaville, Sibiti, le 09 août 2013. L’Observatoire congolais des droits de l’Homme (OCDH), l’Organisation pour le développement et les droits humains au Congo (ODDHC) et l’Association pour la promotion socioculturelle des autochtones du Congo (APSAC) expriment leur indignation suite à l’assassinat d’un autochtone nommé Mangoto Antoine par les policiers en service au commissariat de police de Sibiti (département de la Lékoumou) le samedi 20 juillet 2013.

Lire la suite...

mardi 11 juin 2013

Entre menaces des autorités et revendications non satisfaites : les leaders syndicaux enseignants contraints de suspendre la grève, sortent de la clandestinité.

La République du Congo a adhéré et ratifié plusieurs instruments internationaux relatifs à la protection et à la promotion des droits de l’homme. A travers sa Constitution du 20 janvier 2002, le Congo s’est engagé à assurer le respect et la protection des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Cette Constitution intègre dans le droit interne les prescriptions des instruments internationaux de protection des droits de l’homme par ses dispositions (articles 7 à 42) en proclamant les droits fondamentaux de l’individu et du citoyen. La liberté syndicale telle qu’énoncée dans la convention 87 de l’O.I.T est reconnue dans la Constitution du 20 janvier 2002.

Lire la suite...

Nouvelle arrestation d’un syndicaliste enseignant: risques pour l’intégrité physique et morale des anciens grévistes du CRPE.

L’Observatoire congolais des droits de l’Homme manifeste sa vive préoccupation suite à l’enlèvement d’un membre du bureau exécutif de la Concertation pour la Revalorisation de la Profession d’Enseignant (CRPE). En effet, le 4 juin à 5 heures du matin, M. Dominique NTSIENKOULOU a été surpris dans son sommeil par les agents de la Direction départementale de la surveillance du territoire (DDST).

Lire la suite...

Suspension de parution de six organes de presse pour une durée excessive : Le Conseil Supérieur de la Liberté de la Communication muselle la presse.

L’observatoire congolais des droits de l’Homme (OCDH) est vivement préoccupé par la délibération du Conseil Supérieur de Liberté et de la Communication (CSLC) du 1er juin 2013 qui vient allonger la liste des journaux suspendus de parution au Congo, pour une durée extrêmement longue sans motif valable.

Lire la suite...

Tentative d’enlèvement du président de la Commission Nationale des droits de l’Homme ; vague d’arrestations illégales : La DGST renoue avec les pratiques du monopartisme.

L’Observatoire congolais des droits de l’Homme(OCDH), exprime sa vive préoccupation suite à la tentative d’enlèvement de Me Jean Martin MBEMBA, Président de la Commission Nationale des droits de l’Homme et la vague d’arrestation et détention de citoyens en dehors de tout circuit judiciaire par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST).

Lire la suite...

jeudi 7 mars 2013

Entrave aux fondamentaux de l’Etat de droit : les syndicalistes dans le collimateur de la police.

L’Observatoire congolais des droits de l’Homme (OCDH) est vivement inquiet et préoccupé par les fortes menaces dont sont victimes les leaders de la plateforme syndicale autonome des travailleurs de l’enseignement qui fait observer une grève générale illimitée à travers toute l’étendue du territoire nationale depuis le 25 février 2013.

Lire la suite...

jeudi 6 septembre 2012

Libération de Monsieur NDABAMENYA après huit années de séquestration à la Direction centrale des renseignements militaires et à la Direction générale de la surveillance du territoire...

L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) se félicite de la libération, ce 03 septembre 2012, du major magistrat Germain Ndabamenya Atikilome demandeur d’asile de nationalité congolaise (RDC) qui avait été arrêté et séquestré successivement à la Direction centrale des renseignements militaires (DCRM) et à la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) durant huit (8) ans en raison de ses opinions politiques.

Lire la suite...

lundi 23 juillet 2012

Observation des élections législatives de juillet 2012 ; Faible taux de participation, insuffisances logistiques et achat des consciences.

Dimanche 15 juillet 2012, date du premier tour des élections législatives, les congolais ont été appelés aux urnes pour élire les futurs locataires de l’hémicycle du palais des Congrès pour un mandant de cinq ans.

Lire la suite...

lundi 9 juillet 2012

Paul Marie MPOUELE, prisonnier d’opinion : sur fond de processus électoral biaisé, le gouvernement congolais déterminé à réduire au silence les opposants.

. L’Observatoire congolais des droits de l’Homme(OCDH) est très préoccupé par l’incarcération depuis plus de deux mois, de monsieur Paul Marie MPOUELE, vice-président du parti du peuple congolais (PPC) et candidat aux élections législatives de juillet 2012, en raison de ses opinions politiques.

Lire la suite...

samedi 21 avril 2012

Explosion du dépôt de munitions de Mpila : Le mystère sur ses causes s’alourdit sur fond de mépris des droits humains

L’Observatoire congolais des droits de l’Homme vient par la présente exprimer sa vive préoccupation au regard de l’opacité dans laquelle se déroule l’enquête relative à l’explosion du dépôt des munitions d’armes de guerre au camp du régiment blindé de Mpila.

Lire la suite...

samedi 7 avril 2012

Explosion du dépôt de munitions de Mpila : Le mystère sur ses causes s’alourdit sur fond de mépris des droits humains

L’Observatoire congolais des droits de l’Homme vient par la présente exprimer sa vive préoccupation au regard de l’opacité dans laquelle se déroule l’enquête relative à l’explosion du dépôt des munitions d’armes de guerre au camp du régiment blindé de Mpila.

Lire la suite...

mercredi 7 mars 2012

Explosion du dépôt de munitions de Mpila : Conséquence de la négligence des plus hautes autorités du pays.

L’Observatoire congolais des droits de l’Homme (OCDH) vient par la présente exprimer sa vive préoccupation et son extrême indignation suite aux explosions du dépôt de munitions d’armes de guerre au camp du régiment blindé au quartier Mpila à Brazzaville ce 04 mars 2012.

Lire la suite...

dimanche 26 février 2012

Evasion d’un présumé violeur de mineure à la Maison d’Arrêt et de Correction de Brazzaville, silence coupable des ses geôliers.

L’Observatoire congolais des droits de l’Homme (OCDH) exprime sa vive indignation et sa préoccupation face à l’évasion suspecte de monsieur Jean Claude NKOUBITO de la Maison d’ Arrêt et de Correction de Brazzaville (MACB) dans la nuit 12 au 13 Décembre 2011.

Lire la suite...

mercredi 8 février 2012

Rencontre de Nicolas Sarkozy avec Denis Sassou Nguesso : la France et le Congo doivent faire avancer l’affaire des disparus du Beach de Brazzaville

Alors que le chef de l’État congolais, M. Denis Sassou Nguesso, doit rencontrer M. Nicolas Sarkozy le 8 février, en marge de sa présence à Lyon à un forum organisé par l’Organisation internationale de la francophonie, la FIDH, l’OCDH et la LDH profitent de cette occasion pour appeler les autorités françaises et congolaises à mettre en œuvre leurs engagements de faire toute la lumière et contribuer à une justice effective et impartiale dans l’affaire des « disparus du Beach de Brazzaville ».

Lire la suite...

samedi 14 janvier 2012

Plus d’un mois de garde à vue au Commissariat de quartier de Diata (Brazzaville), le Procureur de la République et autres restent insensibles

L'Observatoire congolais des droits de l'homme (OCDH) exprime sa vive préoccupation et dénonce le dépassement de délai de garde à vue de M. Bojancy Borel SAMBA au commissariat de Diata, situé dans l’arrondissement I Makélékélé de Brazzaville, en République du Congo.

Lire la suite...

samedi 12 novembre 2011

LES PEUPLES AUTOCHTONES DE LA REPUBLIQUE DU CONGO : DISCRIMINATION ET ESCLAVAGE

novembre 2011

Le présent rapport, publié grâce à l’appui financier de l’Union européenne, est le résultat des recherches entreprises par l’Observatoire congolais des droits de l’Homme (OCDH) dans le cadre de ses activités quotidiennes de promotion et protection des droits de l’Homme.

Lire la suite...

- page 1 de 4