OBSERVATOIRE CONGOLAIS DES DROITS DE L'HOMME

Powered by FIDH Keep your eyes open

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 11 octobre 2017

Brazzaville: Des parlementaires, Magistrats et l’OCDH réfléchissent sur des approches améliorées de suivi des activités forestières dans le cadre d’investissement à grande échelle (mines, agro-business, infrastructures).

La République du Congo s’est engagée dans le processus de la légalité forestière en signant l’Accord de Partenariat volontaire (APV) avec l’Union Européenne. Il s’est révélé par la suite que les dispositions contenues dans l’accord ne tiennent pas compte d’un certain nombre de questions à l’instar du bois issu des grands investissements non forestiers. Cela constitue actuellement un réel problème sur la mise en œuvre de l’APV. Par ailleurs, l’utopique volonté d’être pays émergent d’ici 2025 s’est soldée par la délivrance d’une multiplicité des permis miniers, d’infrastructures et des conventions agricoles affectant considérablement le couvert forestier. Pour tenter de pallier à cette situation en y apportant des réponses adaptées, magistrats, parlementaires et l’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme ont échangé, ce 5 octobre 2017, sur les défis de l’APV ainsi que sur les questions relatives aux crimes environnementaux. Ils projettent dans les jours à venir des missions conjointes.

Lire la suite...

mercredi 4 octobre 2017

Brazzaville: OCDH abrite la première réunion du Comité de pilotage sur les questions autochtones

La question des droits des autochtones en République du Congo interpelle tous les acteurs œuvrant pour cette thématique. Pour les pousser à arriver à des reformes, l’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) a mis en place un comité réunissant tous ces acteurs. Une première réunion prélude à la mise en place de ce comité s’est tenue ce 29 septembre 2017 au siège de l’OCDH.

Lire la suite...

lundi 18 septembre 2017

NOTE DE SITUATION 57 enfants majoritairement autochtones décédés dans la concession forestière de la CIB-OLAM, après l’ouverture d’une route forestière.

Brazzaville le 18 septembre 2017. L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) et le Réseau National des Populations Autochtones du Congo (RENAPAC) sont profondément préoccupés par les décès tragiques et consécutifs de 57 enfants majoritairement autochtones survenus dans l’Unité Forestière d’Aménagement (UFA) Loundoungou-Tokoulaka attribué à la société CIB-OLAM (Congolaise Industrielle des Bois) suite à l’ouverture d’une route forestière, ayant entrainé la propagation des maladies infectieuses et la prolifération des moustiques et autres insectes. Le nombre des décès serait bien plus important selon les informations en notre possession. Par ailleurs, nos deux organisations s’inquiètent aussi de la multiplication des cas de malnutrition sévère dans cette concession forestière.

Lire la suite...

vendredi 25 août 2017

Brazzaville : Des OSC seront formées à l’observation et suivi des activités liées à la conversion des forêts

Pour faciliter une bonne observation et un suivi sur les investissements non forestiers dans les zones d’exploitation, des organisations de la société civile seront formées, le 29 aout prochain, sur l’utilisation du guide sur « l'Observation Indépendante Externe des forêts dans le cadre d'investissements non forestiers » en République du Congo, une initiative de l’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH).

Lire la suite...

mardi 15 août 2017

Trois OSC congolaises bénéficient de petites subventions de l’OCDH

Pour promouvoir les droits des populations autochtones et renforcer leur mouvement au Congo, l’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) vient d’accorder des petites subventions à trois organisations de la société civile afin de conforter leurs capacités d’action.

Lire la suite...

lundi 7 août 2017

Likouala : Maître-Bantou exploiteur des autochtones

Dans le département de la Likouala au nord du Congo, des peuples autochtones vivent encore sous le joug des « maitres-bantous » et travaillent comme des bêtes de somme. Un constat fait lors de la mission de monitoring réalisée du 15 au 29 juillet dernier par une équipe de l’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) dans cette partie de la République.

Lire la suite...

mercredi 14 juin 2017

Réaction aux propos de M. Fall, Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique centrale

Les associations de promotion, protection et défense des droits de l’Homme signataires de la présente déclaration et membres de la campagne Tournons la Page - Congo, préoccupées par la situation sécuritaire et humanitaire en République du Congo et particulièrement dans le Département du Pool, s’insurgent contre les propos tenus sur Radio France International (RFI) le 08 juin 2017 par M. François LOUNCENY FALL, représentant spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour l’Afrique centrale.

Lire la suite...

mercredi 7 juin 2017

Les autorités congolaises doivent libérer immédiatement et sans condition M. Noël MIENAM ZAMBI-Boyi, Président de l’Association pour la Culture de la Paix et de la Non- violence arbitrairement détenu à la DGST.

1. Qui est Noël MIENAM ZAMBI-Boyi ? Monsieur Noël MIENAM ZAMBI-Boyi, citoyen congolais, marié père de plusieurs enfants, est un enseignant retraité. Il est Président de l’Association pour la Culture de la Paix et de la Non- violence et animateur de l’émission « Paix et non- violence » à la radio communauté de kinkala, chef-lieu du département du Pool.

Lire la suite...

mardi 6 juin 2017

Crise du Pool : L’OCDH condamne les récentes agressions contre des civils

Brazzaville, le 1er juin 2017. L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) condamne les récentes agressions en date du 26 mai 2017 contre les populations civiles dans le département du Pool et réitère son appel à une solution pacifique.

Lire la suite...

mercredi 24 mai 2017

La police congolaise entrave la rencontre citoyenne organisée par L’OCDH et le Mouvement Ras-le-bol.

Brazzaville le 24 mai 2017. Dans le but d’informer les citoyens congolais sur les questions des droits humains et d’éveiller les consciences sur les enjeux inhérents à la défense de ces droits, l’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) et le Mouvement citoyen Ras-le-bol avaient prévu organiser le samedi 20 Mai 2017, une rencontre citoyenne sous le thème « Comprendre les droits de l’Homme et les revendiquer ».

Lire la suite...

vendredi 19 mai 2017

Déclaration de Tournons la Page – Congo après la convocation du corps électoral pour les élections législatives 2017

Nous, organisations de la société civile congolaise, membres de la coalition Tournons la Page-Congo, réunies en Assemblée Générale le 14 mai 2017 à Pointe Noire, publions la déclaration suivante en conclusion de nos travaux.

Alors que le corps électoral vient d’être convoqué pour des élections législatives et locales le 16 juillet 2017, Tournons la Page – Congo s’interroge sur l’opportunité de ce scrutin, pour lequel aucune nouvelle garantie de transparence n’a été apportée depuis la tenue des élections présidentielles.

Lire la suite...

mercredi 17 mai 2017

Rectification concernant l'utilisation de la signature de l'OCDH dans un article publié par le collectif #Sassoufit.

Suite à une publication le 10 mai 2017, par le collectif #sassoufit où le nom du Directeur exécutif de l'OCDH a été cité comme signataire, nous venons par la présente note, faire une mise au point sur cette publication.)

Lire la suite...

mardi 9 mai 2017

Exploitation des ressources naturelles dans la Sangha : Atteintes à l’environnement, violations des droits des communautés et mépris de la législation

Le projet « Verdir le respect des droits de l’Homme dans le Bassin du Congo» a permis de mettre en place un réseau informel des défenseurs de l’environnement et des droits humains au Congo. Plusieurs organisations, membres de ce réseau, sont bien implantées à l’intérieur du pays et constituent des relais d’information importants. Des alertes sur la dégradation inquiétante de l’environnement et sur des atteintes aux droits existentiels des communautés dans le cadre de l’exploitation de l’or dans le district de Souanké, département de la Sangha nous sont parvenues et, les informations recueillies ont commandité une mission de terrain, objet de la présente note d’information. La mission a été conduite du 12 au 20 mars 2017 et a ciblé principalement les localités de Cabosse, Bemagod, Elogo 1 et Elogo 2, situées dans la sous-préfecture de Souanké. Les termes de référence de la mission ont défini les objectifs ci-après :  Documenter les cas de violation des droits des communautés ;  Documenter les allégations sur la dégradation de l’environnement ;  Proposer des actions concrètes en fonctions des situations identifiées.

La présente note d’information vise à interpeller les décideurs sur la nécessité de développer et/ou de consolider des approches qui tiennent comptent du respect des droits procéduraux et substantiels des communautés dans le cadre des activités des entreprises en zones forestières. Les communautés locales et autochtones sont ne bénéficient pas de l’assistance de leurs autorités étatiques.

Lire la suite...

vendredi 14 avril 2017

La répression à huit clos se poursuit au Pool et dans le reste du pays

(Brazzaville, Paris - 12 avril 2017) Un an après les premiers bombardements dans la zone du Pool au sud de la capitale Brazzaville, le département considéré comme rebelle demeure fermé à tout observateur extérieur et les autorités congolaises ainsi que des groupes armés non identifiés s’y livreraient à des violations massives des droits humains : bombardement de civils, éviction forcée des populations, arrestations arbitraires et actes de torture et traitements inhumains. La FIDH et l’OCDH, qui publient ce jour une note sur la grave détérioration de la situation des droits humains au Congo-Brazzaville, sont également préoccupées par la vague d’arrestations et de détentions arbitraires qui a précédé et suivi l’élection présidentielle de mars 2016 et qui se solde par un nombre record de détenus politiques.

Lire la suite...

vendredi 24 mars 2017

Lancement d’un nouveau projet sur les droits des populations autochtones en République du Congo (Réf. EIDR/2016/381/959)

Brazzaville le 23 mars 2017. L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) et la Délégation de l’Union européenne (DUE) à Brazzaville procèdent ce 24 mars 2017, au lancement officiel du projet intitulé « Promouvoir les droits des peuples autochtones à travers le renforcement du mouvement autochtone au Congo et l’institutionnalisation de la représentativité des autochtones ».

Lire la suite...

mardi 28 février 2017

République du Congo : Une gouvernance par la terreur et le mépris des droits humains

(Rapport annuel en fichier PDF à retrouver en bas de page)

L’OCDH publie aujourd’hui son rapport de l’année 2016 sur la situation des droits de l’Homme dans le pays. Ce rapport se présente en deux grandes parties. Il traite d’atteintes aux droits humains en lien avec la situation politique. Mais la dégradation de la situation des droits humains en République du Congo n’est pas forcément liée au contexte politique. Le mode gouvernance prônée par le régime au pouvoir n’est pas favorable à un quelconque progrès en matière des droits humains. Le Gouvernement doit revoir son mode de gouvernance.

Lire la suite...

vendredi 17 février 2017

Signature d’une convention de partenariat entre l’OCDH et trois Cabinets d’avocats avec l’appui de l’Union Européenne.

Brazzaville, le 16 février 2017. L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) et la Délégation de l’Union européenne à Brazzaville se félicitent de la signature d'une Convention de partenariat entre un regroupement national d’avocats pro bono et l’OCDH pour le soutien et l’accompagnement judiciaire des défenseurs de l’environnement et des communautés locales et autochtones en République du Congo. Sous les termes de cet accord, les avocats soutiendront – à titregracieux – les défenseurs de l’environnement et des communautés en cas de violations ou de menaces de violations de leurs droits sur l’ensemble du territoire national congolais.

Lire la suite...

mardi 20 décembre 2016

Congo-Brazzaville : La Cour Suprême lève les immunités d’un commissaire de police dans une affaire de torture.

Brazzaville, le 28 novembre 2016. L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) exprime sa grande satisfaction suite à la décision de la Cour Suprême de la République du Congo de lever les immunités dont bénéficiait le commissaire de police de Poto-Poto 2 ; lesquelles immunités handicapaient l’action du juge d’instruction.

Lire la suite...

mardi 13 décembre 2016

Lancement officiel du Site Internet de l’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH)

Brazzaville le 10 décembre 2016 : l’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) procède ce jour, au lancement officiel de son site internet : http://ocdh-brazza.org/

Lire la suite...

vendredi 9 décembre 2016

Déclaration publique sur la journée du 10 décembre : NOS DROITS SONT EN DANGER

Brazzaville, le 09 décembre 2016. A l’occasion de la célébration de la journée internationale des droits de l’Homme, l’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) saisit cette occasion pour interpeller tous les acteurs et en premier, les autorités congolaises sur la sérieuse menace qui pèse sur les droits humains au Congo-Brazzaville.

Lire la suite...

- page 1 de 7