Ce projet, financé par l’Instrument pour les Droits de l’Homme et la Démocratie de l’Union européenne, est mis en œuvre par l’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) et Agir Ensemble pour les Droits de l’Homme (AEDH) sur financement de l’Union Européenne ; pour une durée de trois ans.

Dans le cadre de son action externe, l'Union européenne a fait du respect des droits des minorités et des groupes vulnérables, y compris les populations autochtones et la lutte contre les discriminations une de ses priorités.

Cette cérémonie sera organisée en présence de l’administration publique, de la délégation de l’Union Européenne, des représentants du système des Nations unies, des partenaires aux développements, des missions diplomatiques et des organisations de la société civile.

Démarré depuis le 1er janvier 2017, ce projet vise à assurer la mise en œuvre de la Loi portant Promotion et Protection des Droits des Populations Autochtones au Congo (Loi 05-2011).

Il s’articule autour de 3 axes :

- Axe1 : Monitoring de la situation des droits des autochtones, développement des indicateurs et outils de collecte des données, assistance aux victimes.

- Axe2 : Formation et renforcement des capacités des représentants et organisations autochtones, soutien financier à des tiers, formation des formateurs autochtones et des représentants autochtones.

- Axe3 : Plaidoyer pour l’harmonisation de la législation, et l’institutionnalisation du consentement libre, préalable et en toute connaissance de cause (CLIP) dans les mécanismes de mise en œuvre de leurs droits.