OBSERVATOIRE CONGOLAIS DES DROITS DE L'HOMME

Powered by FIDH Keep your eyes open

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 11 octobre 2017

Brazzaville: Des parlementaires, Magistrats et l’OCDH réfléchissent sur des approches améliorées de suivi des activités forestières dans le cadre d’investissement à grande échelle (mines, agro-business, infrastructures).

La République du Congo s’est engagée dans le processus de la légalité forestière en signant l’Accord de Partenariat volontaire (APV) avec l’Union Européenne. Il s’est révélé par la suite que les dispositions contenues dans l’accord ne tiennent pas compte d’un certain nombre de questions à l’instar du bois issu des grands investissements non forestiers. Cela constitue actuellement un réel problème sur la mise en œuvre de l’APV. Par ailleurs, l’utopique volonté d’être pays émergent d’ici 2025 s’est soldée par la délivrance d’une multiplicité des permis miniers, d’infrastructures et des conventions agricoles affectant considérablement le couvert forestier. Pour tenter de pallier à cette situation en y apportant des réponses adaptées, magistrats, parlementaires et l’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme ont échangé, ce 5 octobre 2017, sur les défis de l’APV ainsi que sur les questions relatives aux crimes environnementaux. Ils projettent dans les jours à venir des missions conjointes.

Lire la suite...

mercredi 4 octobre 2017

Brazzaville: OCDH abrite la première réunion du Comité de pilotage sur les questions autochtones

La question des droits des autochtones en République du Congo interpelle tous les acteurs œuvrant pour cette thématique. Pour les pousser à arriver à des reformes, l’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) a mis en place un comité réunissant tous ces acteurs. Une première réunion prélude à la mise en place de ce comité s’est tenue ce 29 septembre 2017 au siège de l’OCDH.

Lire la suite...

lundi 18 septembre 2017

NOTE DE SITUATION 57 enfants majoritairement autochtones décédés dans la concession forestière de la CIB-OLAM, après l’ouverture d’une route forestière.

Brazzaville le 18 septembre 2017. L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) et le Réseau National des Populations Autochtones du Congo (RENAPAC) sont profondément préoccupés par les décès tragiques et consécutifs de 57 enfants majoritairement autochtones survenus dans l’Unité Forestière d’Aménagement (UFA) Loundoungou-Tokoulaka attribué à la société CIB-OLAM (Congolaise Industrielle des Bois) suite à l’ouverture d’une route forestière, ayant entrainé la propagation des maladies infectieuses et la prolifération des moustiques et autres insectes. Le nombre des décès serait bien plus important selon les informations en notre possession. Par ailleurs, nos deux organisations s’inquiètent aussi de la multiplication des cas de malnutrition sévère dans cette concession forestière.

Lire la suite...

lundi 7 août 2017

Likouala : Maître-Bantou exploiteur des autochtones

Dans le département de la Likouala au nord du Congo, des peuples autochtones vivent encore sous le joug des « maitres-bantous » et travaillent comme des bêtes de somme. Un constat fait lors de la mission de monitoring réalisée du 15 au 29 juillet dernier par une équipe de l’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) dans cette partie de la République.

Lire la suite...

vendredi 24 mars 2017

Lancement d’un nouveau projet sur les droits des populations autochtones en République du Congo (Réf. EIDR/2016/381/959)

Brazzaville le 23 mars 2017. L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) et la Délégation de l’Union européenne (DUE) à Brazzaville procèdent ce 24 mars 2017, au lancement officiel du projet intitulé « Promouvoir les droits des peuples autochtones à travers le renforcement du mouvement autochtone au Congo et l’institutionnalisation de la représentativité des autochtones ».

Lire la suite...