Alors que le chef de l’État congolais, M. Denis Sassou Nguesso, doit rencontrer M. Nicolas Sarkozy le 8 février, en marge de sa présence à Lyon à un forum organisé par l’Organisation internationale de la francophonie, la FIDH, l’OCDH et la LDH profitent de cette occasion pour appeler les autorités françaises et congolaises à mettre en œuvre leurs engagements de faire toute la lumière et contribuer à une justice effective et impartiale dans l’affaire des « disparus du Beach de Brazzaville ».