OBSERVATOIRE CONGOLAIS DES DROITS DE L'HOMME

Powered by FIDH Keep your eyes open

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 1 mars 2016

PUBLICATION DU RAPPORT ANNUEL SUR LA SITUATION DES DROITS HUMAINS EN REPUBLIQUE DU CONGO " les droits de l'homme en souffrance au Congo"

Cher(e)s tous,

Brazzaville, le 1er mars 2016. L'Observatoire congolais des droits de l'homme (OCDH) publie son rapport annuel intitulé "Les droits de l'homme en souffrance" qui souligne une dégradation de la situation des droits humains au Congo. Ce rapport dresse un état des lieux sur les violations qui se sont déroulées dans le cadre du contexte électoral (référendum) et les violations qui ne sont pas liées à cette question. La situation des droits humains se dégrade. Les autorités doivent choisir entre laisser perdurer l'impunité, l'Etat d'anarchisme et afficher la volonté politique de rendre une justice impartiale afin de faire lumière sur des exactions commises et de répondre aux attentes de justice des victimes.

Veuillez trouver la Version PDF de ce Rapport en bas de cette page.

jeudi 27 novembre 2014

Tentative d’évasion à la maison d’arrêt de Brazzaville : un détenu froidement abattu

Brazzaville le 27 novembre 2014. L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme(OCDH) et l’Association pour les Droits de l’Homme et l’Univers Carcéral (ADHUC) ont été saisis par les parents de M. Gatsobeau Roch Morel âgé de 21 ans, assassiné le 11 novembre 2014 à la maison d’arrêt centrale et de correction de Brazzaville.

Lire la suite...

mardi 8 juillet 2014

Manifeste des organisations de défense des droits humains pour un Protocole à la Charte africaine sur l'abolition de la peine de mort en Afrique

Saluant la tenue de la première Conférence continentale sur la peine de mort organisée, du 2 au 4 juillet 2014, par la Commission africaine des droits de l'Homme et des Peuples (CADHP) en coopération avec les autorités béninoises et qui a permit de débattre de la question de la peine de mort en Afrique et de la nécessité que l'Afrique se dote d'un Protocole régional sur l'abolition de la peine de mort ;

Lire la suite...

jeudi 10 avril 2014

ALERTE ! La justice toujours inaccessible aux victimes de la torture en République du Congo.

Brazzaville, le 9 avril 2014. L’Observatoire congolais des droits de l’Homme (OCDH), exprime sa vive préoccupation face à l’abandon par les autorités administratives et judiciaires des dossiers de personnes victimes d’actes de torture, d’exécutions sommaires, de traitements cruels, inhumains et dégradants. En effet, plusieurs dossiers relatifs à ces violations des droits humains restent négligés au niveau des cours et tribunaux congolais avec pour conséquences l’impunité des auteurs de ces crimes ainsi qu’un sentiment d’injustice pour les victimes. Les promesses faites par certains hauts responsables du pays pour faire la lumière sur ces dossiers n’ont jamais été traduites dans les faits.

Lire la suite...

lundi 20 septembre 2010

Meurtre à la Maison d’arrêt de Brazzaville

L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et l’Association pour les droits de l’Homme et l’univers carcéral (ADHUC) expriment leur vive préoccupation et condamnent le meurtre, commis le 09 septembre 2010, à la Maison d’arrêt et de correction de Brazzaville sur la personne de Ferdinand Mbourangon, par des gendarmes en dérive.

Lire la suite...

lundi 23 mars 2009

Scandale judiciaire à la cour d’appel de Brazzaville : Nicolas Okandzi soustrait à la justice et disculpé de son crime

Brazzaville, le 19 mars 2009. L’Observatoire congolais des droits de l’Homme (OCDH) dénonce vivement la parodie de procès organisée du 10 au 12 mars 2009 devant la chambre criminelle de la Cour d’appel de Brazzaville pour soustraire Nicolas Okandzi, directeur général du budget, à la justice et le disculper du meurtre de Jean Bambelo, son agent domestique. Le directeur général du budget a, dans son domicile, séquestré et torturé son agent, depuis le 19 décembre, avant de l’exécuter au petit matin du 23 décembre 2008. Nicolas Okandzi l’accusait du vol d’une somme d’argent de 65.000.000 francs CFA. Une information judiciaire a été ouverte.

Lire la suite...

mercredi 24 décembre 2008

Nicolas Okandzi, directeur général du budget, exécute son employé : la police lui assure l’impunité de son crime

Brazzaville, le 24 décembre 2008. L’Observatoire congolais des droits de l’Homme (OCDH), exprime sa vive indignation suite au meurtre de monsieur Jean Bambelo, la trentaine révolue, le 23 décembre 2008 à 2 heures du matin, par Nicolas Okandzi alias FRAGO, le directeur général du budget dans son domicile de la rue Equateur à Talangaï dans le 6e arrondissement de Brazzaville. En effet, monsieur Jean Bambelo, plus connu sous son pseudonyme Balela, travaillait depuis plusieurs années en qualité d’homme de ménage au domicile de monsieur Nicolas Okandzi.

Lire la suite...

mardi 6 février 2007

Meurtre au Commissariat de police de Ouenzé II, dans le 5ème arrondissement de Brazzaville.

Brazzaville, le 06 février 2007. L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) exprime sa vive préoccupation et condamne le meurtre, commis le 23 janvier 2007, au commissariat de police de Ouenzé 2 (Ouenzé mandzandza) sur la personne de M. Guy Yombo.

Lire la suite...

vendredi 3 mars 2000

Exécution sommaire d'un officier de la gendarmérie nationale

L'Observatoire Congolais des Droits de l'Homme est très préoccupé par la passivité, voire le laxisme des autorités gouvernementales, militaires et judiciaires après l'exécution sommaire le 25 Février dernier à Nkayi, du Lieutenant de gendarmerie Jean Claude Médard BAYOULATH, Chef de la compagnie de sécurité et de convoyage du train entre Pointe-Noire et Nkayi.

Lire la suite...