OBSERVATOIRE CONGOLAIS DES DROITS DE L'HOMME

Powered by FIDH Keep your eyes open

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 18 septembre 2017

NOTE DE SITUATION 57 enfants majoritairement autochtones décédés dans la concession forestière de la CIB-OLAM, après l’ouverture d’une route forestière.

Brazzaville le 18 septembre 2017. L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) et le Réseau National des Populations Autochtones du Congo (RENAPAC) sont profondément préoccupés par les décès tragiques et consécutifs de 57 enfants majoritairement autochtones survenus dans l’Unité Forestière d’Aménagement (UFA) Loundoungou-Tokoulaka attribué à la société CIB-OLAM (Congolaise Industrielle des Bois) suite à l’ouverture d’une route forestière, ayant entrainé la propagation des maladies infectieuses et la prolifération des moustiques et autres insectes. Le nombre des décès serait bien plus important selon les informations en notre possession. Par ailleurs, nos deux organisations s’inquiètent aussi de la multiplication des cas de malnutrition sévère dans cette concession forestière.

Lire la suite...

mardi 9 mai 2017

Exploitation des ressources naturelles dans la Sangha : Atteintes à l’environnement, violations des droits des communautés et mépris de la législation

Le projet « Verdir le respect des droits de l’Homme dans le Bassin du Congo» a permis de mettre en place un réseau informel des défenseurs de l’environnement et des droits humains au Congo. Plusieurs organisations, membres de ce réseau, sont bien implantées à l’intérieur du pays et constituent des relais d’information importants. Des alertes sur la dégradation inquiétante de l’environnement et sur des atteintes aux droits existentiels des communautés dans le cadre de l’exploitation de l’or dans le district de Souanké, département de la Sangha nous sont parvenues et, les informations recueillies ont commandité une mission de terrain, objet de la présente note d’information. La mission a été conduite du 12 au 20 mars 2017 et a ciblé principalement les localités de Cabosse, Bemagod, Elogo 1 et Elogo 2, situées dans la sous-préfecture de Souanké. Les termes de référence de la mission ont défini les objectifs ci-après :  Documenter les cas de violation des droits des communautés ;  Documenter les allégations sur la dégradation de l’environnement ;  Proposer des actions concrètes en fonctions des situations identifiées.

La présente note d’information vise à interpeller les décideurs sur la nécessité de développer et/ou de consolider des approches qui tiennent comptent du respect des droits procéduraux et substantiels des communautés dans le cadre des activités des entreprises en zones forestières. Les communautés locales et autochtones sont ne bénéficient pas de l’assistance de leurs autorités étatiques.

Lire la suite...