OBSERVATOIRE CONGOLAIS DES DROITS DE L'HOMME

Powered by FIDH Keep your eyes open

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 30 septembre 2009

Abus de pouvoir et tentative d’instrumentalisation de la justice : Anicet Georges Dologuele, président de la BDEAC envoie Gilles Nanda en prison, au mépris de son immunité diplomatique.

Brazzaville, le 30 septembre 2009 : L’Observatoire congolais des droits de l’Homme (OCDH) exprime sa vive indignation suite à l’arrestation et la détention arbitraire, du 18 au 24 septembre 2009, de M. Gilles Nanda, délégué du personnel et président de la Commission mixte de la BDEAC , à l’instigation du président de la banque, M. Anicet Georges Dologuele par le biais de mademoiselle Bertille Bienvenue Yoka, son assistante dont le recrutement est contesté par certains agents de la banque.

Lire la suite...

jeudi 24 septembre 2009

CONGO : Cartographier les ressources pour assurer la survie

BRAZZAVILLE, 24 septembre 2009 : Dans le nord du Congo, dans la région des Plateaux, des villageois ont commencé à cartographier les ressources forestières, une initiative qui devrait les aider, selon des responsables, à protéger leurs intérêts.

Lire la suite...

lundi 13 juillet 2009

Election présidentielle du 12 juillet 2009 :Très faible taux de participation et vote peu crédible

En conséquence, l’Observatoire congolais des droits de l’Homme dénonce le harcèlement des journalistes étrangers venus à Brazzaville couvrir cette élection et la confiscation du processus par le gouvernement qui une fois de plus vient de confirmer à l’opinion publique nationale et internationale son manque de volonté d’instaurer une véritable démocratie dans le pays.

Cette élection présidentielle, vu le très faible taux de participation, les fraudes et irrégularités constatées, n’a été ni juste, ni transparente et équitable ; et n’a pas exprimé la volonté du peuple congolais.

Lire la suite...

samedi 11 juillet 2009

NOTE DE POSITION : Processus électoral : statu quo, confiscation du processus par le gouvernement

Dans son rôle de promotion, de protection et de défense des droits de l’Homme, de la démocratie et de l’Etat de droit, l’Observatoire congolais des droits de l’Homme (Ocdh) publie cette note pour prendre position et dénoncer la confiscation du processus électoral par le gouvernement qui s’impose juge et partie de ce scrutin présidentiel.

Dans cette note de position, l’Ocdh donne un aperçu général du Congo et présente le contexte de cette élection présidentielle. Il est également fait mention des faits saillants de ce processus électoral depuis les élections législatives de 2007. Cette note se termine par des recommandations.

Lire la suite...

lundi 11 mai 2009

L’Ocdh s’engage dans la campagne africaine de ratification des instruments juridiques sur les droits de la femme

Dans le cadre de la célébration le 8 mars, de la journée de la femme et du mois de mars considéré désormais comme mois de la femme, la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) a lancé la campagne de ratification des instruments juridiques internationaux et régionaux de protection des droits des femmes. Au-delà, cette campagne invite les Etats africains à assurer la mise en œuvre des instruments ratifiés.

Lire la suite...

mercredi 25 mars 2009

Visite du président français, Nicolas Sarkozy, au Congo Brazzaville : Les élections présidentielles doivent être libres et transparentes.

Paris, Brazzaville, le 24 mars 2009 - La FIDH et ses organisations membres au Congo Brazzaville et en France, l'Observatoire congolais des droits de l'Homme (OCDH) et la Ligue française des droits de l'Homme (LDH) demandent au président français Nicolas Sarkozy de profiter de sa visite au Congo Brazzaville pour insister sur l'importance du travail des défenseurs des droits de l'Homme, sur la nécessité de garantir leur protection et sur l'importance du respect des principes démocratiques garantis par l'Acte constitutif de l'Union africaine, dans la perspective de l'élection présidentielle prévue en juillet 2009.

Lire la suite...

lundi 23 mars 2009

Scandale judiciaire à la cour d’appel de Brazzaville : Nicolas Okandzi soustrait à la justice et disculpé de son crime

Brazzaville, le 19 mars 2009. L’Observatoire congolais des droits de l’Homme (OCDH) dénonce vivement la parodie de procès organisée du 10 au 12 mars 2009 devant la chambre criminelle de la Cour d’appel de Brazzaville pour soustraire Nicolas Okandzi, directeur général du budget, à la justice et le disculper du meurtre de Jean Bambelo, son agent domestique. Le directeur général du budget a, dans son domicile, séquestré et torturé son agent, depuis le 19 décembre, avant de l’exécuter au petit matin du 23 décembre 2008. Nicolas Okandzi l’accusait du vol d’une somme d’argent de 65.000.000 francs CFA. Une information judiciaire a été ouverte.

Lire la suite...

mercredi 11 février 2009

Note de position : Processus de négociation des APV/FLEGT Congo - UE : La société civile demande le report de la session de négociations

Brazzaville, le 11 février 2009 : Les organisations membres de la Plateforme des organisations de la société civile pour la gestion durable des forêts en République du Congo.

Lire la suite...

mercredi 24 décembre 2008

Nicolas Okandzi, directeur général du budget, exécute son employé : la police lui assure l’impunité de son crime

Brazzaville, le 24 décembre 2008. L’Observatoire congolais des droits de l’Homme (OCDH), exprime sa vive indignation suite au meurtre de monsieur Jean Bambelo, la trentaine révolue, le 23 décembre 2008 à 2 heures du matin, par Nicolas Okandzi alias FRAGO, le directeur général du budget dans son domicile de la rue Equateur à Talangaï dans le 6e arrondissement de Brazzaville. En effet, monsieur Jean Bambelo, plus connu sous son pseudonyme Balela, travaillait depuis plusieurs années en qualité d’homme de ménage au domicile de monsieur Nicolas Okandzi.

Lire la suite...

jeudi 18 décembre 2008

Libération des 35 détenus de Pointe-Noire : motus sur le sort de Nsonguissa Moulangou et des trois détenus de la Direction centrale des renseignements militaires.

Brazzaville, le 18 décembre 2008. L’OCDH se félicite de l’abandon des poursuites et de la mise en liberté, ce 18 décembre 2008, par le gouvernement, des 35 personnes qui avaient été arrêtées et détenues à la maison d’arrêt de Pointe-Noire durant cinq mois, suite aux manifestations et troubles survenus en juillet 2008 lors des obsèques de Jean Pierre Thystère Tchicaya, ancien président de l’Assemblée nationale et président du Rassemblement pour le développement et le progrès social (RDPS).

Lire la suite...

mercredi 26 mars 2008

Trafic d’enfants autochtones : l’inculpation d’un trafiquant met le juge d’instruction sous pression

Brazzaville, Sibiti, le 26 mars 2008. L’Observatoire congolais des droits de l’Homme (OCDH) et l’Association pour la promotion socioculturelle des Pygmées du Congo (APSPC), organisation basée à Sibiti dans le département de la Lékoumou au Sud Ouest de la république du Congo, informent l’opinion publique nationale et internationale que depuis le 21 mars 2008 monsieur Omer Gapa, ancien élu local (conseiller départemental) est inculpé par le juge d’instruction du Tribunal de grande instance de Sibiti et gardé à vue à la police, pour enlèvement et disparition forcée d’une enfant autochtone, mademoiselle Tamba Ndzoumba depuis 1989 alors qu’elle avait environ six ans.

Lire la suite...

mardi 25 mars 2008

Extradition d’un réfugié vers son pays d’origine : Le Congo se ressaisit et la RD Congo fait preuve d’une compréhension humanitaire

Brazzaville, le 25 mars 2008. L’Observatoire congolais des droits de l’Homme (OCDH) se félicite de la décision du gouvernement de la république du Congo de ramener à Brazzaville monsieur Albert Muya Ilunga, réfugié congolais (RDC) sous protection des Nations unies extradé, au risque de sa vie, le 06 mars 2008, vers son pays d’origine, la république démocratique du Congo.

Lire la suite...

vendredi 11 janvier 2008

MEMORANDUM

sur les menaces de la Direction générale de la police nationale à l’endroit de l’OCDH

Lire la suite...

samedi 5 janvier 2008

Suspension de la publication du journal TALASSA : entre l’arbitraire et l’illégalité, le Conseil supérieur de la liberté de communication se met au service de la politique

Brazzaville, 05 janvier 2008

L’Observatoire congolais des droits de l’Homme (OCDH) est très préoccupé par la délibération du Conseil supérieur de la liberté de communication suspendant la publication du journal TALASSA sous toutes ses formes pour deux mois.

Lire la suite...

jeudi 12 juillet 2007

Les peuples autochtones invités du Fespam, parqués au parc zoologique de Brazzaville.

Brazzaville, le 12 juillet 2007. L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) exprime sa vive protestation du fait de la discrimination, de l’exploitation et des mauvais traitements dont sont victimes une vingtaine de membres de la communauté autochtone emmenés par monsieur Djembe depuis le district d’Enyélé (département de la Likouala au nord du Congo) jusqu’à Brazzaville pour participer aux activités du Festival panafricain de musique (Fespam).

Lire la suite...

jeudi 22 février 2007

Prise de position par le Gouvernement congolais sur les modalités d'organisation des éléctions législatives.

Brazzaville le 22 février 2007. L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) exprime sa vive préoccupation face à la prise de position du Gouvernement sur les modalités d’organisation des élections législatives, annoncée lors du conseil des ministres du 13 février 2007.

Lire la suite...

mardi 6 février 2007

Meurtre au Commissariat de police de Ouenzé II, dans le 5ème arrondissement de Brazzaville.

Brazzaville, le 06 février 2007. L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) exprime sa vive préoccupation et condamne le meurtre, commis le 23 janvier 2007, au commissariat de police de Ouenzé 2 (Ouenzé mandzandza) sur la personne de M. Guy Yombo.

Lire la suite...

mercredi 24 janvier 2007

Evasion à la maison d'arrêt centrale de Brazzavile de 199 prisonniers.

Brazzaville, le 24 janvier 2007. L'Observatoire congolais des droits de l'Homme (OCDH) exprime sa profonde indignation et sa vive préoccupation suite à l’évasion, ce 23 janvier 2007, aux environs de 19 heures, de 199 prisonniers sur un total de 5O2, de la Maison d’arrêt centrale de Brazzaville, construite en 1944 pour une cinquantaine de personnes.

Lire la suite...

lundi 13 novembre 2000

Décès en détenton de 12 personnes au Commissariat de Police de Tié - Tié à Pointe - Noire.

L'Observatoire Congolais des Droits de l'Homme (OCDH) exprime sa profonde indignation suite au décès en détention ce 13 novembre 2000 de 12 personnes au Commissariat de Police de Tié -Tié 2 à Pointe-Noire, où elles étaient regroupées dans une cellule exiguë, sans système d'aération.

Lire la suite...

vendredi 3 mars 2000

Exécution sommaire d'un officier de la gendarmérie nationale

L'Observatoire Congolais des Droits de l'Homme est très préoccupé par la passivité, voire le laxisme des autorités gouvernementales, militaires et judiciaires après l'exécution sommaire le 25 Février dernier à Nkayi, du Lieutenant de gendarmerie Jean Claude Médard BAYOULATH, Chef de la compagnie de sécurité et de convoyage du train entre Pointe-Noire et Nkayi.

Lire la suite...

page 2 de 2 -