Brazzaville le 15 mars 2016. L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) exprime partiellement sa satisfaction suite la condamnation de M. Dany MAYALA, policier en service au commissariat de police du quartier Diata, à 5 ans d’emprisonnement ferme pour délit de « coups et blessures volontaires » par la 6ème chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Brazzaville. Le chef d’inculpation retenu « coups et blessures volontaires »en lieu et place de la torture interpelle sur l’urgence d’une définition et la répression du crime de torture n droit congolais.