OBSERVATOIRE CONGOLAIS DES DROITS DE L'HOMME

Powered by FIDH Keep your eyes open

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 16 février 2016

DOCUMENT DE CONTRIBUTION POUR LA DÉFINITION ET LA PRÉVENTION DE LA TORTURE DANS LES CODES PÉNAL ET DE PROCÉDURES PÉNALE EN RÉPUBLIQUE DU CONGO PAR L'OCDH

Il est mis en place en République du Congo un comité de révision du code pénal et de procédure pénale. A cet effet, l'Observatoire congolais des droits de l'homme (OCDH) a eu a travaillé dans le même sens en apportant sa contribution pour que tant soit peu, les pratiques anciennes, sur la torture et les détentions arbitraires cessent à jamais.

Ce document a été réalisé dans la cadre du projet "MANDAT (Mobiliser et animer les efforts de la société civile dans la lutte contre la détention arbitraire et la torture en République du Congo)" financé par l'union européenne (UE). Son contenu relève de la seule responsabilité de l'OCDH, il ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant la position de l'union européenne.

Lire la suite...

lundi 15 juin 2015

Congo-Brazzaville : le Gouvernement doit libérer les prisonniers politiques

Brazzaville, le 15 juin 2015. L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) est très préoccupé par la situation de 13 prisonniers politiques, tous membres du parti politique le Cercle des Démocrates et Républicains du Congo (CDRC) et, dénonce le refus par le Gouvernement congolais d’obtempérer aux recommandations du Groupe de travail des Nations unies sur la détention arbitraire.

Lire la suite...

mardi 30 septembre 2014

Expulsion du journaliste Elie Smith : Le Gouvernement congolais étouffe les journalistes

Brazzaville le 29 septembre 2014. L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) dénonce avec véhémence l’expulsion qu’il qualifie d’absurde vers le Cameroun du journaliste Elie Smith par le Gouvernement congolais ce vendredi 26 septembre. L’OCDH s’inquiète de la répétition d’attaques systématiques contre les libertés fondamentales en République du Congo.

Lire la suite...

mardi 11 juin 2013

Nouvelle arrestation d’un syndicaliste enseignant: risques pour l’intégrité physique et morale des anciens grévistes du CRPE.

L’Observatoire congolais des droits de l’Homme manifeste sa vive préoccupation suite à l’enlèvement d’un membre du bureau exécutif de la Concertation pour la Revalorisation de la Profession d’Enseignant (CRPE). En effet, le 4 juin à 5 heures du matin, M. Dominique NTSIENKOULOU a été surpris dans son sommeil par les agents de la Direction départementale de la surveillance du territoire (DDST).

Lire la suite...