Brazzaville-Lyon le 22 juillet 2016. L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH), et Agir Ensemble pour les Droits de l’Homme (AEDH) expriment leurs profondes inquiétudes et préoccupations face à la violence perpétrée par les forces de l’ordre. Nos organisations ont recensé entre juin et juillet 2016 à Brazzaville, un cas de disparition forcée et un cas de torture ayant entrainé le décès de la victime.